Biographie Carlos

Le 1er octobre 1948 à Buenos Aires, Argentine, naissait Carlos-Maria Passo. Enfant unique, il est imprégné de culture espagnole par sa grand-mère paternelle et italienne par sa grand-mère maternelle. Ce métissage en fera un artiste et un fabuleux conteur.

 Après son secondaire, il travaille comme vendeur à la section Livres et magazines étrangers, de la Librairie Hachette, puis en tant que conseiller, commis comptable et chef du secteur de la perception dans une compagnie d’assurances. Il est passionné de cinéma et de théâtre et  à 33 ans, Carlos-Maria s’inscrit au Conservatoire d’art dramatique de Buenos Aires. Il devient acteur professionnel et enseigne le théâtre.

À travers des amis, il rencontre des Québécois qui habitent l’Argentine. Ils lui parlent de la culture et de la vie au Québec et Carlos-Maria décide de faire sa demande de résidence permanente au Canada. Il se prépare en suivant un cours de français à l’Alliance Française d’Argentine et se lie d’amitié avec un conseiller en immigration du Québec à l’Ambassade du Canada qui le guidera à travers les méandres bureaucratiques de l’immigration.

Il arrive seul au Québec en 1992 et loue un petit appartement près du marché Jean-Talon. Il poursuit son apprentissage du français au COFI Alain Grandbois et s’initie à l’anglais à l’Université Concordia.  Son altruisme naturel dirige ses pas vers le travail communautaire, en particulier auprès des nouveaux arrivants. C’est ainsi qu’il entre au ROMEL en 1993 comme agent d’information auprès de notre clientèle à la recherche d’un logement.  Un an plus tard il occupe le poste de formateur où il excelle, accumulant  les félicitations des professeurs, intervenants et participants.

Pour parfaire ses connaissances en habitation et en immigration, il assiste à de nombreuses formations offertes par les différents organismes non gouvernementaux et gouvernementaux. Il devient rapidement un expert sur les lois qui régissent le logement et on le consulte de partout.

En 1996, Carlos-Maria devient responsable du service d’information et de formations et de celui de la recherche  de logements. Il profite de cette nouvelle responsabilité pour recruter de nouvelles clientèles et participe à la mise à jour de notre Guide à l’intention des nouveaux arrivants Comment se loger?.

En 1999, il est récipiendaire du prix Gilles-Cousineau, attribué par Centraide, pour son engagement communautaire.  Il en est très fier, avec raison.

Il dispense ses formations là où se donnent les cours de français aux nouveaux arrivants. Il voyage en bus et en métro, de Rosemont à Pierrefonds, de Brossard à Laval et de St-Léonard à Dorval, d’université en collège et d’organismes communautaires en écoles.

Il a donné sa dernière formation le 6 mars 2007 à l’Université de Montréal.

Carlos-Maria était un être extrêmement généreux tant dans ses gestes que dans ses paroles réconfortantes. C’était un rassembleur, expert en résolution de conflits, doté d’une patience exemplaire tant auprès du nouvel arrivant que du collègue de travail débordé.  Toujours à l’écoute, il apportait des solutions originales à des problèmes qui semblaient insolubles.  Son sens de l’organisation et son rangement méthodique se sont avérés fort utiles pour ne pas dire essentiels au ROMEL.  Il trouvait la référence ou l’objet égaré et répondait à toutes nos questions qu’elles soient du domaine horticole, culturel, social ou existentiel …

Carlos-Maria ne disait pas les choses, il les racontait souvent avec humour, parfois avec tendresse, toujours avec le souci de nous distraire et de partager avec nous des instants de sa vie et de la nôtre. Il semait l’amitié autour de lui et nous la récoltions.